soins dentaires sous anesthésie générale

soins dentaires sous anesthésie générale

L’hôpital de Sion en collaboration avec la SSO Valais, a ouvert une valence en salle d’opération pour des soins buccodentaires. Les médecins-dentistes agréés par l’hôpital, dont nous sommes, ont ainsi la possibilité de traiter de très jeunes patients souffrant de caries multiples (communément appelées caries du biberon), des patients en situation de handicap ou des patients phobiques.

Ce n’est qu’après avoir essayé des soins « normaux », en cabinet que l’option soin sous anesthésie générale est proposée. Il est en effet quelquefois impossible de traiter des patients dans le cadre du cabinet.

Le patient est référé à l’hôpital pour une consultation préalable au service d’anesthésiologie afin de détecter d’éventuels problèmes pouvant entrainer des complications lors de l’anesthésie générale.
Le jour de l’intervention, le patient se présente à jeûn, est préparé puis conduit en salle d’opération en compagnie de ses parents ou de ses proches. Les accompagnants peuvent assister à l’induction de l’anesthésie ce qui tranquillise le patient.

L’intervention dure environ 90 minutes. Tous les soins nécessaires sont effectués afin d’éviter une ré-intervention dans les 3 ans. Le patient est ensuite conduit en salle de réveil puis au service de pédiatrie ou à l’hôpital de jour et peut quitter l’établissement dans un délai de 2 à 3 heures.

Nous pratiquons ce type de soins depuis plus de 30 ans et satisfaisons ainsi un besoin de santé publique.

Des réparations minute pour retrouver le sourire en un rien de temps !

Des réparations minute pour retrouver le sourire en un rien de temps !

L’un des points forts de notre cabinet est la rapidité du service de réparation des prothèses « résine ». Nous collaborons depuis bientôt 30 ans avec M. Ludovic Eichenberger, technicien dentiste. Ceci nous permet d’assumer des réparations de prothèses en 2 heures.

Il s’agit d’un service que vous ne trouverez que rarement dans d’autres cabinets, qui est extrêmement précieux et très apprécié par les patients.

Comment se déroule une réparation de prothèse ?

Le patient est installé en cabinet et il faut prendre une empreinte de l’appareil en bouche. Grâce à celle-ci, le technicien dentiste coule un modèle en plâtre, qu’il doit laisser sécher environ 30 minutes.

Après quelques meulages et ajustements de la prothèse, il répare la fracture avec de la résine qui polymérise en un temps d’environ 15 minutes.

La dernière étape de la réparation consiste en l’ajustage et le polissage de la prothèse. La mise en bouche de la prothèse réparée suit immédiatement et le dernier contrôle est assuré par le médecin-dentiste.

 

 

 

Nous vous présentons Ilona !

Nous vous présentons Ilona !

Je m’appelle Ilona Bonvin et je
suis une des apprenties du Cabinet Barras et Associés depuis 2019. Je suis
donc en 3eme et dernière année.

J’ai choisi le métier
d’assistante dentaire à la suite d’un stage effectué dans ce même cabinet. Le
domaine m’a tout de suite beaucoup plu. J’apprécie particulièrement le contact
avec les patients et je retire une grande satisfaction à les assister et à leur
apporter mon aide. Je me sens utile et c’est ce que je trouve le plus agréable.

Le métier d’assistante dentaire
est très varié, je m’occupe de recevoir les patient, de les installer. Je
prépare la place de travail en fonction du programme de soins et j’assiste le/la
médecin-dentiste dans son travail. Il n’est pas facile, au début, d’entrer dans
la bouche des patients pour aspirer et protéger la langue et la joue. L’espace
est très réduit, la visibilité est restreinte mais c’est un vrai travail d’équipe
avec le médecin-dentiste. Les tâches concernant la stérilisation et la mise en
place du matériel sont aussi très importantes.

Enfin, au cabinet, l’ambiance est
agréable et je m’y sens respectée et appréciée.

Par la suite, j’ai pour ambition
de faire une formation pour devenir assistante en prophylaxie. Ainsi je pourrai
assister d’orthodontie et je pourrais effectuer des gestes que je ne suis pas
habilitée à faire pour le moment comme des détartrages et l’instruction des
patients par rapport à l’hygiène.

Je suis privilégiée car le
cabinet est à la pointe de la technologie, j’apprends et vois les toutes
dernières techniques en étant bien encadrée.

« Juste, un petit rendez-vous »

« Juste, un petit rendez-vous »

Pour assurer des soins de qualité, nous devons garantir l’entretien, la mise en place et la stérilisation du plateau technique et des consommables. Cela consiste à s’équiper avec des instruments performants et à les entretenir au mieux afin de s’assurer de leur parfait fonctionnement.

Tout traitement s’effectue au moyen d’instruments stérilisés ce qui nécessite :

1.       le trempage pour la désinfection

2.       le nettoyage (à la brosse) et un contrôle visuel

3.       le séchage minutieux

4.       l’emballage

5.       la stérilisation (dans un stérilisateur autoclave)

6.       la mise en place dans le cabinet

7.       le contrôle des dates de péremption

Ces processus demandent beaucoup de temps et sont soumis à un protocole précis censé permettre d’assurer la traçabilité de chaque instrument. Chaque lot d’instruments passé dans le stérilisateur est muni d’un code spécifique, afin de pallier les défaillances. Tout ça pour éviter que le patient ne soit victime d’une erreur.

Nous utilisons aussi des « consommables », cela demande certes moins d’entretien mais requiert tout de même une bonne organisation pour la gestion du stock, la répartition dans les différents cabinets et le contrôle des dates de péremption.

Lorsque vous regardez votre facture, vous y voyez toujours le code « 4.0300 taxe de désinfection de la place de travail ». Cette position a été introduite dans le tarif dentaire conventionné avec les assurances (dont la SUVA) car il représente toutes ces exigences indispensables.

Chaque cabinet est contrôlé régulièrement par le Service de la Santé Publique (pharmacien cantonal), qui s’assure du respect et de l’efficacité de ces mesures.

Peu importe le traitement ou la longueur de votre rendez-vous, vous entrez toujours dans une salle désinfectée où tous les ustensiles ont été stérilisés. Lorsque vous quittez la salle, de petites mains s’affairent pour assurer votre sécurité et la qualité des soins. Lorsque vous dites : « J’aimerais juste un petit rendez-vous. », sachez qu’il n’y a pas de petits rendez-vous, chaque patient compte et demande une attention particulière et une organisation irréprochable.

Un sourire plus vrai que nature !

Un sourire plus vrai que nature !

Jean-Yves Pellissier, un des techniciens-dentistes à qui nous confions nos travaux prothétiques, vous explique en quoi les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux pour vos couronnes et vos ponts rendront votre sourire plus vrai que nature.

  • Quelles sont les améliorations et en quoi est-ce une révolution ?

Les nouvelles céramiques esthétiques sont composées de Zircone.
La technologie nous a amené à des matériaux qui correspondent presque parfaitement à  la dent naturelle, d’un point de vue esthétique et fonctionnel. En effet, la plus grande révolution consiste en une réfraction (ou diffusion) de la lumière nettement meilleure. Le résultat est beaucoup plus réaliste et extrêmement convaincant.

  • Les empreintes numériques et la conception assistée par ordinateur

Nous pouvons, grâce à ce procédé, obtenir une empreinte en 3 dimensions. La technique consiste à déplacer une caméra dans la bouche du patient afin de collecter des images formant l’empreinte. Cette technique est plus confortable pour la personne traitée que la méthode traditionnelle, où le patient doit mordre dans une pâte d’empreinte.
Le technicien reçoit un fichier numérique au lieu d’un modèle traditionnel dont il devrait créer un moulage en plâtre.  Le travail se fait directement sur ordinateur et la réalisation est assurée par une machine à fraiser. La dernière étape de finitions et de coloration est toujours faite à la main par le technicien.
Cette technique permet également une réduction du coût de la dent prothétique d’environ 30 %.

  • Quelles sont les indications et les limites de ces nouveaux matériaux ?

Avec les nouveaux matériaux tout est possible ou presque : inlay, couronne, pont.
Le technicien ne fera cependant pas plus de 3 dents entre 2 couronnes pour des raisons de solidité et de fiabilité de la prothèse.

Avant le traitement

Après le traitement

 

Peur du dentiste… vraiment ?

©isabellefavre
©isabellefavre

Peur du dentiste… vraiment ?

Notre cabinet, actif depuis 33 ans, se fait un point d’honneur à prodiguer des soins de qualité à tous les patients, notamment aux patients anxieux.

La première approche, d’une importance capitale, est d’établir une relation de confiance. Le patient doit avoir confiance en son thérapeute et le thérapeute doit ressentir cette confiance. Il est parfois difficile pour certains patients d’établir cette relation.

Pour y remédier, une des solutions consiste à pratiquer les soins sous sédation légère. Le protoxyde d’azote, autrement dit le gaz hilarant, permet aux patients inquiets, agités ou anxieux d’entrer dans un état d’euphorie où les peurs et les inhibitions sont amoindries.

Après une séance d’information et de réglages,  le gaz, toujours mélangé à de l’oxygène, est dispensé à l’aide d’un appareillage spécifique  et d’un masque nasal. Dès que l’effet  sédatif recherché est atteint, les soins peuvent commencer dans un sentiment de confort et de relaxation. Après le traitement, le retour à l’état de conscience et d’éveil survient très rapidement, sans effet secondaire.

N’hésitez pas à nous contacter pour des renseignements complémentaires ou un rendez-vous.

Détartrage en douceur

Détartrage en douceur

Nous vous proposons une nouvelle méthode de détartrage afin que votre visite chez l’hygiéniste soit la plus douce possible. La thérapie guidée du biofilm (Guided Biofil Therapy  ou GBT) .

Par rapport aux méthodes de soins traditionnelles, ce concept présente une différence essentielle : l’utilisation réduite du détartreur aux ultrasons et des instruments à main tels que détartreurs et curettes : cela permet une approche plus douce qui préserve les tissus.

Lors de la première étape, l’hygiéniste utilise un colorant destiné à mettre en évidence la plaque dentaire (tartre). Ainsi dans un second temps,  une poudre non abrasive est projetée à l’aide d’un aéropolisseur de façon très ciblée sur le biofilm révélé par le colorant. L’intégrité des tissus est davantage respectée puisque seules les parties qui en ont besoin sont traitées. La dernière étape consiste à éliminer par ultrasons ou nettoyage manuel le tartre résiduel.

Une étude récente parue dans  le Swiss Dental Journal montre que ce nouveau concept est largement apprécié par les patients en comparaison des traitements traditionnels jugés plus agressifs, plus douloureux, plus longs et moins efficaces. 

Au vu de la forte adhésion de nos collaborateurs à cette nouvelle démarche de traitement, nous avons fait l’acquisition de 2 nouvelles installations d’aéropolissage pour l’hygiène dentaire. 

Nous citerons pour finir  la conclusion des auteurs d’une étude parue dans le Swiss Dental Journal :

« En tant que professionnels, nous devons suivre une ligne directrice claire selon laquelle les zones propres n’ont pas besoin d’instrumentation et nous pouvons y parvenir grâce à la Guided Biofilm Therapy-

Source : Acceptation des patients après passage à la « Guided Biofilm Therapy » ; Furrer C. et all. Swiss Dental Journal Vol 131 3 2021 pp 235-241

Entrevue avec Marie Reynard, Hygiéniste

Entrevue avec Marie Reynard, Hygiéniste

Je m’appelle Marie Reynard et je travaille comme hygiéniste dentaire au sein du cabinet dentaire depuis plus de 20 ans.

Après avoir passé ma maturité au Collège de Saint-Guérin à Sion, j’ai choisi de suivre la formation ES d’hygiéniste dentaire à Genève, car le domaine de la santé m’intéressait, tout comme l’éclat d’un beau sourire !

Après 3 années de formation, j’ai intégré l’équipe du cabinet dentaire Barras, qui est aussi un cabinet formateur. J’ai très tôt été invitée à donner des cours à l’AMAD (école des assistante dentaires)  et, devant le plaisir que j’y rencontrais, j’ai obtenu le diplôme de formatrice d’adulte (certificat P 300). Je continue à enseigner régulièrement et officie aussi comme experte aux procédures de qualification du CFC d’assistant/assistante dentaire.

La profession d’hygiéniste dentaire est très variée et intéressante, car elle me permet de « coacher » les patientes et les patients du cabinet dentaire tout au long de leur vie : ma préoccupation est de pouvoir leur donner les moyens de maintenir ou d’améliorer leur santé bucco-dentaire. L’écoute active, les conseils pertinents et adaptés à chaque situation ainsi que le dépistage minutieux des pathologies me permettent de créer une relation personnalisée riche de satisfactions et féconde en partages.

J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur une équipe du cabinet très dynamique et sur un plateau technique de tout premier ordre et, afin d’améliorer le confort des soins que je prodigue, j’ai suivi une formation spécifique en anesthésie terminale. Je peux donc travailler dans les meilleures conditions.

Hygiéniste dentaire est un beau métier, vraiment !J

Engagement solidaire

les enfants soutenus par Aina Vao
les enfants soutenus par Aina Vao

Engagement solidaire

Noël dernier, l’équipe du cabinet s’est unie pour offrir un don à la fondation Aina Vao à Madagascar.

Depuis plusieurs années déjà, le Docteur Etienne Barras est membre du conseil de fondation d’Aina Vao. Il se déplace régulièrement à Majunga pour fournir de l’aide aux médecins-dentistes sur place. Notre cabinet leur apporte également un soutien logistique important.

La Fondation propose des soins à la population Malgache, par l’intermédiaire d’un dispensaire qui offre les services suivants :

  • Une maternité où sont assurées les consultations prénatales, les accouchements et le suivi post natal
  • Une infirmerie où 2 infirmiers accueillent les malades et assurent soins, pansements, gestion des maladies infantiles, piqûres, perfusions, petites chirurgies
  • Des consultations assurées par 2 médecins généralistes
  • Un service « échographie »
  • Une pharmacie
  • Une dentisterie
  • Un laboratoire

Aina Vao, c’est aussi une aide à la communauté grâce à une assistante sociale qui :

  • assure l’articulation entre la prise en charge clinique et la réalité des familles ;
  • identifie les cas où intervenir ;
  • assure le suivi des cas assistés (soins gratuits) ;
  • agit face aux obstacles à la santé dans les quartiers (eau potable, hygiène, nutrition…) ;
  • établit des liens avec les différents acteurs de la protection sociale et infantile (services publics, ONG…).

Pour finir la fondation s’investit pour l’éducation dans le milieu scolaire.

Nous sommes très heureux d’apporter notre pierre à cet édifice et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de toute une communauté.

Si vous aussi, vous souhaitez participer à cette belle initiative, vous pouvez consulter le site
aina-vao.com

Caries juvéniles

s-b-vonlanthen-FaiZNiofP-U-unsplash (1)

Caries juvéniles

La médecine dentaire helvétique soutient la promotion de la santé bucco-dentaire et la prévention de la carie. Toutefois…

De trop nombreux enfants en bas âge souffrent encore d’atteintes de caries particulièrement destructrices, qui peuvent avoir des répercutions graves sur les dents définitives. Il est donc recommandé de consulter dans l’immédiat lorsque les premiers signes suspects apparaissent.

Rappelons ici les principes à respecter pour éviter ce type de dommages invalidants :

_Une alimentation variée, sans sucres ajoutés
_Le brossage des dents dès l’apparition des premières dents
_Un apport de fluorures régulier, sous forme de sel de cuisine fluoré et iodé et de dentifrices fluorés
_Le dépistage précoce des caries par les pédiatres ou l’équipe du cabinet dentaire

REMARQUES IMPORTANTES

_Le biberonnage nocturne est à proscrire.
_L’alimentation au sein ne devrait pas dépasser l’âge de 9 mois ; le lait maternel contient deux fois plus de sucre que le lait de vache

La prise en charge des caries juvéniles est un des points forts de notre cabinet.
Nos praticiens sont reconnus pour leur savoir-faire en traitement des caries infantiles. Nous proposons une prise en charge ludique et non coercitive: reconnaître les appréhensions de l’enfant, le guider avec assurance vers l’acceptation des soins en conservant sa confiance sont des défis que nous relevons avec professionnalisme.

Le petit +
Le protoxyde d’azote qui procure un léger effet euphorisant et est d’une aide précieuse pour les patients craintifs et notamment pour les enfants.