Un sourire plus vrai que nature !

Un sourire plus vrai que nature !

Jean-Yves Pellissier, un des techniciens-dentistes à qui nous confions nos travaux prothétiques, vous explique en quoi les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux pour vos couronnes et vos ponts rendront votre sourire plus vrai que nature.

  • Quelles sont les améliorations et en quoi est-ce une révolution ?

Les nouvelles céramiques esthétiques sont composées de Zircone.
La technologie nous a amené à des matériaux qui correspondent presque parfaitement à  la dent naturelle, d’un point de vue esthétique et fonctionnel. En effet, la plus grande révolution consiste en une réfraction (ou diffusion) de la lumière nettement meilleure. Le résultat est beaucoup plus réaliste et extrêmement convaincant.

  • Les empreintes numériques et la conception assistée par ordinateur

Nous pouvons, grâce à ce procédé, obtenir une empreinte en 3 dimensions. La technique consiste à déplacer une caméra dans la bouche du patient afin de collecter des images formant l’empreinte. Cette technique est plus confortable pour la personne traitée que la méthode traditionnelle, où le patient doit mordre dans une pâte d’empreinte.
Le technicien reçoit un fichier numérique au lieu d’un modèle traditionnel dont il devrait créer un moulage en plâtre.  Le travail se fait directement sur ordinateur et la réalisation est assurée par une machine à fraiser. La dernière étape de finitions et de coloration est toujours faite à la main par le technicien.
Cette technique permet également une réduction du coût de la dent prothétique d’environ 30 %.

  • Quelles sont les indications et les limites de ces nouveaux matériaux ?

Avec les nouveaux matériaux tout est possible ou presque : inlay, couronne, pont.
Le technicien ne fera cependant pas plus de 3 dents entre 2 couronnes pour des raisons de solidité et de fiabilité de la prothèse.

Avant le traitement

Après le traitement

 

Peur du dentiste… vraiment ?

©isabellefavre
©isabellefavre

Peur du dentiste… vraiment ?

Notre cabinet, actif depuis 33 ans, se fait un point d’honneur à prodiguer des soins de qualité à tous les patients, notamment aux patients anxieux.

La première approche, d’une importance capitale, est d’établir une relation de confiance. Le patient doit avoir confiance en son thérapeute et le thérapeute doit ressentir cette confiance. Il est parfois difficile pour certains patients d’établir cette relation.

Pour y remédier, une des solutions consiste à pratiquer les soins sous sédation légère. Le protoxyde d’azote, autrement dit le gaz hilarant, permet aux patients inquiets, agités ou anxieux d’entrer dans un état d’euphorie où les peurs et les inhibitions sont amoindries.

Après une séance d’information et de réglages,  le gaz, toujours mélangé à de l’oxygène, est dispensé à l’aide d’un appareillage spécifique  et d’un masque nasal. Dès que l’effet  sédatif recherché est atteint, les soins peuvent commencer dans un sentiment de confort et de relaxation. Après le traitement, le retour à l’état de conscience et d’éveil survient très rapidement, sans effet secondaire.

N’hésitez pas à nous contacter pour des renseignements complémentaires ou un rendez-vous.

Détartrage en douceur

Détartrage en douceur

Nous vous proposons une nouvelle méthode de détartrage afin que votre visite chez l’hygiéniste soit la plus douce possible. La thérapie guidée du biofilm (Guided Biofil Therapy  ou GBT) .

Par rapport aux méthodes de soins traditionnelles, ce concept présente une différence essentielle : l’utilisation réduite du détartreur aux ultrasons et des instruments à main tels que détartreurs et curettes : cela permet une approche plus douce qui préserve les tissus.

Lors de la première étape, l’hygiéniste utilise un colorant destiné à mettre en évidence la plaque dentaire (tartre). Ainsi dans un second temps,  une poudre non abrasive est projetée à l’aide d’un aéropolisseur de façon très ciblée sur le biofilm révélé par le colorant. L’intégrité des tissus est davantage respectée puisque seules les parties qui en ont besoin sont traitées. La dernière étape consiste à éliminer par ultrasons ou nettoyage manuel le tartre résiduel.

Une étude récente parue dans  le Swiss Dental Journal montre que ce nouveau concept est largement apprécié par les patients en comparaison des traitements traditionnels jugés plus agressifs, plus douloureux, plus longs et moins efficaces. 

Au vu de la forte adhésion de nos collaborateurs à cette nouvelle démarche de traitement, nous avons fait l’acquisition de 2 nouvelles installations d’aéropolissage pour l’hygiène dentaire. 

Nous citerons pour finir  la conclusion des auteurs d’une étude parue dans le Swiss Dental Journal :

« En tant que professionnels, nous devons suivre une ligne directrice claire selon laquelle les zones propres n’ont pas besoin d’instrumentation et nous pouvons y parvenir grâce à la Guided Biofilm Therapy-

Source : Acceptation des patients après passage à la « Guided Biofilm Therapy » ; Furrer C. et all. Swiss Dental Journal Vol 131 3 2021 pp 235-241