Votre santé : notre préoccupation

Les caries et les lésions parodontales- (de la gencive, du parodonte et de l’os de soutien de la dent)- sont des maladies qui sont, dans leur très grande majorité, évitables.
C’est pourquoi les traitements dentaires ne sont pas remboursés dans le cadre de l’assurance maladie de base, sauf dans quelques rares exceptions.

SOINS D’HYGIÈNE APPROPRIÉS

Sans nettoyage, les bactéries présentes dans la cavité buccale colonisent rapidement les surfaces dentaires, les gencives et le dos de la langue : ces différentes structures sont alors recouvertes de plaque dentaire.

NOS CONSEILS

BROSSAGE DES DENTS : Nous recommandons l’emploi d’une brosses à dents à poils souples, et cela après chaque repas.
La technique de brossage est de type circulaire, les poils de la brosse étant inclinés à 45 degrés sur le collet de la dent.
Les mouvements de type horizontal (de balayage) sont à proscrire, car ils entrainent l’abrasion des collets dentaires et ne permettent pas le nettoyage adéquat des papilles dentaires.
Il convient de commencer le brossage par les surfaces masticatrices, puis par les faces linguales, palatines et vestibulaires (du côté de la joue et des lèvres).

LE FIL DENTAIRE permet de nettoyer les surfaces interdentaires.
Son usage quotidien prévient la formation des caries interproximales, là où les dents de la même arcade se touchent. Ce type de carie est le plus fréquent entre 15 et 60 ans.

L’usage de BROSSETTES INTERDENTAIRES ou de BÂTONNETS est préconisé en cas d’inflammation gingivale ou d’affaissement des papilles interdentaires.

La langue est aussi un site privilégié de dépôt et de formation de la plaque dentaire. Il faut la nettoyer avec une brosse à dents ou un RACLOIR À LANGUE quotidiennement. Il faut aussi savoir qu’une langue non nettoyée provoque la mauvaise haleine.

ALIMENTATION NON CARIOGÈNE

Les sucres, naturels ou non, que contiennent les aliments sont métabolisés (transformés) par les bactéries de la plaque dentaire en acides. Ces acides attaquent la surface dentaire, et ont le même effet que les acides alimentaires, tels le jus de citron, le vinaigre ou les sodas. La surface dentaire devient rugueuse et favorise ainsi la rétention de plaque. Si l’apport de sucres est fréquemment répété, la salive, dont le pouvoir tampon permet de neutraliser les acides, ne protège plus la dent et on aboutit à la formation d’une cavité, la carie dentaire.

NOS CONSEILS

Nous recommandons une GESTION RIGOUREUSE DE L’APPORT QUOTIDIEN EN SUCRES, en évitant le « snacking », c’est-à-dire la consommation fréquente et régulière de sucres tout au long de la journée. Savez-vous que 5 dl d’une boisson de type soda contient l’équivalent de 15 morceaux de sucre ?
Attention aussi au label « BIO » : les sucres contenus dans les aliments bio sont tout autant cariogènes que les autres !
Pour les ENFANTS EN BAS-AGE, l’allaitement maternel après l’apparition des premières dents peut engendrer la formation de caries aux effets extraordinairement délétères, surtout si l’allaitement se poursuit pendant la nuit. Il en va de même pour le biberonnage nocturne.
Pour les becs à bonbons, il existe le label , qui signifie que l’aliment n’est pas cariogène.
Enfin, s’il n’est pas possible de se nettoyer les dents après le repas ou l’ingestion d’une boisson sucrée, il est judicieux de se rincer la bouche avec de l’eau ou de mâcher un chewing-gum.

FLUORATION DES DENTS

Le FLUOR contenu dans le sel de cuisine, les pâtes dentifrices, certains bains de bouche, gelées ou vernis fluorés, a un effet renforçateur de l’émail.
Au niveau moléculaire, le ion F ̄ s’intègre dans la structure de l’émail dentaire en remplaçant un ion OH⁻, plus gros. Il en résulte un resserrement de la maille moléculaire de l’émail, ce qui rend ce dernier plus dur et plus résistant à l’attaque acide.
Le Fluor a aussi un effet bactériostatique, ce qui réduit le développement de la plaque dentaire.

NOS CONSEILS

Nous préconisons l’usage de SEL FLUORÉ et iodé (JURA SEL, bande verte), en réservant aux autres sels de table, comme le sel de Guérande ou d’Himalaya , un usage d’appoint.

Les PÂTES DENTIFRICES, pour jouer un rôle efficace contre la carie dentaire, doivent contenir des fluorures : pour les adultes les dentifrices standards conviennent parfaitement.

Pour les enfants jusqu’à 5 ans, il existe des dentifrices contenant moins de fluorures, car les enfants avalent très souvent le dentifrice, ce qui risque de provoquer des atteintes de fluorose sur les dents définitives.
Pour les enfants entre 6 et 12 ans, des dentifrices à teneur plus élevée en fluorures sont préconisés, car ils permettent une maturation de l’émail dentaire de la dent faisant éruption.

Pour les personnes âgées ou souffrant d’un déficit de salivation (hyposialie), il existe aussi des dentifrices spécifiques à très riche teneur en fluorures (5’000ppm), qui sont prescrits uniquement sur ordonnance.

Les BAINS DE BOUCHE fluorés, d’usage quotidien doivent être utilisés le soir de préférence, une demi- heure après le brossage des dents avec un dentifrice fluoré. Pourquoi faut-il observer ce délai ? En se brossant les dents avec un dentifrice fluoré, on provoque une augmentation passagère de la concentration en Fluor dans la salive. Si, directement après le brossage, on se rince la bouche avec une solution fluorée, on n’apporte aucun apport fluoré supplémentaire significatif en terme de protection de la dent. Une demi-heure après le repas, la concentration en Fluor de la salive est revenue à son niveau habituel, le rinçage avec un bain de bouche fluoré apporte alors et à nouveau un apport significatif de Fluor à la surface de la dent.

Les GELÉES FLUORÉES sont utilisées en principe de manière hebdomadaire. Il convient de les appliquer directement sur la surface de la dent à l’aide de la brosse, au moins une demi-heure après le dernier nettoyage dentaire.
Après l’usage de bains de bouche ou de gelée, on peut cracher l’excès de produit, mais il ne faut pas se gargariser la bouche : pour être efficaces, ces produits doivent saturer la salive en fluorures le plus longtemps possible.

CONTRÔLES PROFESSIONNELS RÉGULIERS

Seuls des contrôles professionnels réguliers, dont la fréquence est déterminée par le médecin-dentiste en fonction du degré d’hygiène et du risque de carie de chaque patient, permettent de maintenir une santé bucco-dentaire optimale.
La détection précoce des caries et des affections du parodonte diminue fortement le coût économique et l’importance de la réhabilitation dentaire.

NOS CONSEILS

En tant que patient des cabinets dentaires BARRAS & ASSOCIES SA, vous serez intégré dans une SYSTÉMATIQUE INDIVIDUALISÉE DE RECALL, par lettre, téléphone ou sms.
De plus, votre médecin-dentiste ou votre hygiéniste dentaire ne manqueront pas de vous CONSEILLER et de vous recommander les mesures d’hygiène, d’alimentation et de fluoration les plus appropriées au maintien de votre santé bucco-dentaire.