Tarif dentaire: opaque?

On stigmatise souvent le tarif dentaire pour son opacité, certains affirment même:  » les soins dentaires sont hors de prix »!

Que les patients ne sachent pas exactement comment se calcule une prestation médico-dentaire peut se comprendre. Mais que des journalistes, ou  plus grave, des politiciens ressasent ce poncif sans  prendre la peine de s’informer est plus irritant.

Quelques explications sont sûrement  nécessaires: les traitements  qui relèvent de l’assurance sociale (soit un peu moins de 10% de l’ensemble des prestations médico-dentaires) s’effectuent dans un cadre conventionné. Le tarif appliqué a fait l’objet d’une analyse extrêmement  détaillée entre la SSO, qui représente les médecins-dentistes pratiquant en Suisse, et les partenaires tarifaires représentés par la SUVA: chaque position ( p.ex. la confection d’une obturation au composite) est documentée: on  minute le temps, on détaille les prix  des divers matériaux utilisés, ce qui permet d’attribuer un nombre de points spécifique à chaque prestation.

Le coût moyen de fonctionnement d’un cabinet dentaire standard est ensuite calculé selon les données fiduciaires de plusieurs cabinets établis dans les diverses régions du pays. Cela permet de calculer, par une exercice compliqué de différentes pondérations,  la valeur du point conventionnée.

La convention est ensuite soumise pour relecture à la Commission des tarifs médicaux, qui peut l’amender, avant d’être transmise au Conseil Fédéral pour approbation.

Quand le médecin-dentiste envoie sa note d’honoraires à l’assurance, il multiplie le total du  nombre de points correspondant aux différentes prestations  effectuées par la valeur du point conventionné.

Pour les patients privés, le médecin-dentiste définit la valeur du point qu’il applique dans son cabinet en  tenant compte de différents facteurs comme le renchérissement, la structure du cabinet,  la  formation , le loyer et le marché du travail .  Il utilise néanmoins à chaque fois la nomenclature conventionnée , – le Tarif Dentaire -,   pour  l’établissement de sa note d’honoraires, qu’il envoie sous forme détaillée à son patient.

A la lumière de ces quelques explications très raccourcies, il semble incongru, voire malhonnête, de parler de l’opacité du tarif dentaire.